#1 – L’idée

Bon et bah voilà : j’ai un nouveau projet ! Oh, ça, ça m’arrive souvent… A peu près tous les jours, en fait. Là où ça devient génial-ouf, c’est quand cette idée est accompagnée de papillons dans le ventre, de mille idées à la seconde et la sensation de ne plus pouvoir tenir en place… ÇA c’est un signe !

Le signe d’un projet qui compte beaucoup, le signe qu’un changement arrive, le signe d’un défi à relever et d’épisodes trépidants qui se profilent à l’horizon !

LA PRISE DE CONSCIENCE

L’idée est arrivée comme ça, comme un joli petit oiseau qui se pose sur le bord d’une fenêtre et attend patiemment qu’on le remarque. 28 avril 2018, 1 semaine tout juste après mes 29 printemps. Je suis dans mon lit, dans mes draps douillets, perdue dans mon cocon de plaids-tout-doux… C’est doux, c’est calme, je suis bien. Et vlan ! Prise de conscience ! « Mon loyer part à fonds perdus en fait tous les mois là !? Mais je n’aurai pas plutôt envie d’avoir mon logement à MOI ? Bah si, carrément ! » L’évidence.

Et puis, le doute… « Oui, mais Marion, tu vas l’acheter où ta maison ? Souviens-toi que tu as quand même déjà déménagé… 18 fois dans ta vie ! ».

ROUVRIR MA MALLE D’ENFANT

Et si c’était le moment d’oser écouter, rien qu’une seconde, cette petite pensée enfouie dans un tout petit coin de ma tête ? Cette petite idée assise juste à côté de la petite Marion et de ses rêves d’enfant ? Et si je profitais de ce moment pour l’écouter, pour m’autoriser à imaginer, dans ce monde d’adulte où tout est bien rangé, où les rêves sont cachés dans des malles avec les jouets d’enfant ?

Alors, entourée de mes plaids-tout-doux, bercée par de doux rêves d’ailleurs, la petite Marion m’a soufflé à l’oreille : « Fais ta Tiny ! ». Et parce que je me suis promis un jour de ne jamais renoncer à mes rêves d’enfant, j’ai su que j’allais le faire.

NOMADE

L’oiseau s’est envolé d’un bond, me laissant avec mon nouveau projet et la tête pleine d’étoiles… La petite Marion allait pouvoir jouer de nouveau, sortir ses jouets de la malle et les faire danser dans la lumière !

J’aurai ma Tiny. J’aurai ma Tiny et elle sera belle. J’ai rêvé quelques instants, laissant mon imagination s’aventurer…

Ma première pensée s’est tournée vers les touaregs que j’ai vus au Maroc en vacances avec mes parents il y a 15 ans. Leur liberté m’avait marquée, le fait de pouvoir vivre ci ou là au gré de leurs envies, des opportunités et de leurs besoins. J’avais même envié cette liberté, moi qui pensais encore, à ce moment-là, bien enfoncée dans mon adolescence mélancolique, que la vie n’était que barrières et cases à remplir. J’ai toujours senti que mon âme rêvait de cette liberté. Moi aussi, je suis une nomade. Je suis une nomade et je vais vivre en Tiny ! (et qui sait, j’aurai peut-être même un chameau ^^).

ET MAINTENANT ?

Un univers fabuleux venait de s’ouvrir en moi, plein de promesses exaltantes. J’ai déjà ressenti cette sensation à quelques reprises, et je sais combien l’énergie qu’elle génère est puissante et peut déplacer les montagnes !

Il faut maintenant organiser le projet. J’ADORE cette étape ! Faire des tableaux, rassembler des éléments, faire un plan d’actions, avec toujours cette idée en tête : avancer toujours, même avec des tout petits pas, ne jamais cesser d’avancer vers mon projet.

Simone (Marion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *