#30 – Notre recherche de terrain

Comment nous avons fait ? Qu’est qu’on a trouvé ? Je vous raconte notre expérience en espérant que ça puisse aider certains d’entre vous ! 😘

Je vous l’avais déjà raconté dans cet article, notre recherche de terrain à eu des hauts et bas. Là où certains verront 3 tentatives échouées, moi j’y ai toujours vu des belles opportunités. Pour tout vous dire, ces 3 premiers terrains sont arrivés un peu comme un cheveu sur la soupe 🍵

Le premier c’est une personne qui suivait notre page En Tiny Simone, qui nous a contacté. Le deuxième j’ai répondu à une annonce sur le groupe « La carte « Je prête un bout de chez moi » » et le troisième – bon ok, là j’avais un peu bossé – j’avais contacté des Wwoofeurs, partant du principe, que nos modes de vie étaient semblables #entraide #humanité – L’un d’entre eux m’avait donc redirigé vers une autre personne.

Dans ma tête, malgré ces 3 belles rencontres, je ne me considérais pas comme une personne ayant beaucoup cherché. Puis est venu le jour où mon constructeur m’a annoncé une date définitive, 3 semaines plus tard ! 😱
Okayyyyyyy ! Là ça fait BIM BAM BOUM, faut se bouger le cul !

Comment on a fait ?

Une fois le mode « recherche » activé, je vous avoue, ça devient un peu une obsession. Je fais donc part de ma recherche à mon réseau professionnel et de fil en aiguille, j’apprends l’existence d’un magazine dénommé «  Passerelle Eco ». Un magazine qui a pour objectif de mettre un mode de vie écologique à la portée de tous 🌏🍃
Parmi ces 3 grands objectifs – Pratiques écologiques – Vivre Ensemble – Annuaire, annonce et évènements – ce magazine liste des écolieux de vie, des personnes qui recherchent de l’aide, des personnes qui proposent des terrains…
WOUUUUAT ? Comment j’ai fais pour passer à côté de ça ? J’arrive donc à en récupérer un (gentiment prêté pour une semaine 😍 #merci)

Je l’épluche de long en large avec attention. En plus de recenser des personnes qui cherchent ou qui proposent, je découvre des évènements et des initiatives très enrichissantes 🧐

On décide donc, avec mon chéri, d’envoyer 2 mails dans le secteur qui nous intéresse. Deux personnes qui cherchent de l’aide pour l’entretien de leur jardin – ça peut être un bon échange de procédés.
2 réponses négatives 😔 l’une était locataire, l’autre pas intéressé par notre propositions d’échange.

NEXT ! 

Adepte des réseaux sociaux grâce – ou à cause – de mon métier, je vois tous les jours, l’importance et l’impact que peuvent avoir ces outils. On a beau dire ce qu’on veut de Facebook, c’est quand même un réseau qui permet de toucher beaucouuuuuup de gens.

Alors ni une, ni deux – ni trois d’ailleurs 🐷🐷🐷 – je fais une publication sur le groupe « La carte « Je prête un bout de chez moi » » qui avait été plutôt intéressante lors de ma précédente expérience. 1 photo de la tiny en extérieur, 2 de l’intérieur et 1 de moi et mon chéri (faut bien qu’ils visualisent à qui ils ont à faire 👩‍❤‍💋‍👨). Un petit texte qui dit, pourquoi comment, où et quand.
Et ça part en prod !

Tant qu’à faire, je la mets sur mon compte privé, mon chéri sur le sien. Puis sur la page En Tiny Simone et enfin, sur mon compte professionnel (sait-on jamais) 🙈

Résultats

Au total nos publications ont été partagées plus de 400 fois – avec plus de 30 000 personnes touchées 😱😍
J’en profite, au passage pour remercier TOUTES LES PERSONNES qui l’ont fait – de près comme de loin, famille, amis, réseaux pro, des personnes que je n’ai pas vu depuis des années, des collègues à mon chéri (jamais vus avant), des personnes que je ne connais pas… MERCI MERCI MERCI
Que vous l’ayez fait parce que vous nous connaissez, parce que ce projet vous tente aussi, parce que vous cherchez et qu’on fera pareil pour vous… bref, la raison de votre partage prouve qu’il y a encore des gens avec du coeur ❤ #loveyou

C’est donc avec ces partages que j’ai eu 2 contacts :

Le premier est propriétaire d’une maison qu’il souhaite rénover avec un petit jardin arboré en plein bourg. La ville nous convient, le jardin semble un chouilla petit pour une tiny mais le propriétaire dit que ça passe !
En plein bourg, évidement une tiny ne passe pas inaperçue. Nous sommes donc d’accord pour aller voir la Mairie concernée et se renseigner. Je remercie infiniment cette personne qui, ayant du mal à caler nos plannings, s’est renseignée pour nous.
De retour de la Mairie, elle n’a pas dit « oui », mais pas « non » non plus 🙈 Nous devons donc monter un dossier pour que celui-ci passe « plus haut » au sein de la communauté de commune. Et re 1000 mercis à cette personne pour avoir commencé à monter le dossier.

Entre temps nous recevons un autre message, « Salut ! J’ai vu votre post… n’hésitez pas à me dire si vous voulez passer voir ». Avec 1 ha de terrain et une vue sur les marais, la proposition ne nous laisse pas indifférents 😍

De passage dans le coin 5 jours plus tard – et un peu à l’improviste – on leur demande si on peut passer dans l’après-midi #organisationbonjour – Allez zou, c’est parti !
On devait y rester 1/2h, on y est resté une bonne heure de plus – et encore parce qu’on avait de la route et un rdv !

Autant vous dire qu’on était ravis de cette rencontre et quelle que soit la suite, on était contents d’être venus.
Nous leur laissons le temps d’en discuter, les remercions x10000 de leur accueil et nous leur proposons de revenir vers nous quand ils le souhaitent.

3 jours plus tard nous recevons un message « nous sommes enjoués à l’idée de vous accueillir » #sautdejoie

Un apéro de préparatif s’organise. Les propriétaires nous proposent un échange de bons procédés en les aidant dès qu’ils ont besoin pour la rénovation de leur maison et tous les petits projets autour de la maison – on aime bien les projets, nous ! #jardin #construction #chèvres #bricolage

Et 2 semaines plus tard, nous voilà installés 😍🤩

Oui, oui, oui, je vous vois venir !
Vous qui cherchez un terrain dans le sud de la Bretagne « Tu peux me passer le nom du premier propriétaire, je serais intéressé(e) »
Pas folle la guêpe 🐝 j’ai déjà anticipé pour vous. Ayant des problèmes de santé pour l’instant, il préfère attendre un peu. Mais éventuellement après, oui il serait intéressé 🙂

En plus de ces 2 personnes, nous avons 4 ou 5 autres contacts qui nous proposaient de se rencontrer mais ce n’était pas du tout dans notre périmètre.

Quelques clés

Avec cette expérience, je peux essayer de vous donner quelques clés pour votre recherche de terrain. Mais attention, ne vous sentez pas obligé de les suivre à la lettre – et inversement, ne venez pas descendre mes conseils parce que ça n’a pas marché pour vous. Encore une fois, toutes les recherches et surtout toutes les trouvailles de terrain sont uniques !
En fonction de vos objectifs, de votre commune/environnement, des gens que vous rencontrez… Soyons d’accord, aujourd’hui, il n’y a pas de marche à suivre pour trouver illico un terrain.

Avoir une date de livraison

Il est plus facile de trouver un terrain quand vous avez une -VRAIE- date de livraison. Je sais que ça paraît étrange mais tant que vous n’avez pas une date définitive ou voire même déjà la tiny, je pense qu’il est compliqué de trouver avant.

Etant le « point le plus noir » d’une vie en tiny house, beaucoup de personnes cherchent avant le début de la construction. Je vous parle de mon ressenti – et ce qui a valut l’échec de mes 3 premiers terrains.
A dire « je vais bientôt l’avoir », « nous sommes sur les finitions », « normalement je l’ai dans 1 mois »… toutes ces remarques laissent paraître que c’est flou. Si vous trouvez un terrain sans date, ce n’est pas concret pour les personnes qui peuvent vous accueillir. C’est comme dire oui à un locataire qui ne sait pas quand il va arriver mais vu que vous vous êtes engagés, vous devez garder le logement pour lui en attendant…

Sans parler de recherche, annoncer une date, puis en fait il y a une semaine de retard, puis deux, puis 1 mois… ne va pas vous rendre service en terme de confiance avec les personnes qui vous accueilleront. Même si ils ne sont pas là pour vous juger, s’installer sur un terrain de quelqu’un d’autre est une vraie histoire de confiance. Prenez-en soin 😍

Vous allez me dire, tout le monde n’a pas de retard de livraison comme moi, certes, mais n’empêche qu’il y en a quand même, et ce même avec les plus grands constructeurs reconnus dans le domaine, pour ne pas les citer.

Ce qui m’emmène à ma deuxième clé

Ne cherchez pas trop en avance

Les tiny house ont beau être des petites maisons, les délais de retard sont aussi réels qu’une maison « normale ». A chercher trop tôt, vous ne pourrez pas faire face à un éventuel retard de livraison.
Que vous prévoyiez de construire votre tiny en 1 an ou 5 mois, le monde continue de tourner 🌏, les projets de vie changent, les expériences s’accumulent… il peut s’en passer des choses !

C’est ce qui m’a valu également le retour de situation de mon 2e terrain trouvé (mise en vente).
Pour la recherche de terrain, nous parlons d’échange, de partage, voire de location, mais j’ai très rarement entendu parler de contrat. Gardez donc en tête que rien n’est sûr, tout est sur parole entre vous et les personnes qui vous accueillent.

Ce qui m’emmène au 3e point – quel enchainement !

Rencontre humaine

Privilégier au maximum la rencontre et les discussions face à face. Evitez les conversations de 3 km de long pour répondre à toutes les questions par message.

Si vous partez sur un échange de bons procédés ou même une location, encore une fois, remis dans le contexte d’un appartement de particulier à particulier, aucun propriétaire ne louerait son bien à une personne qu’il n’a jamais rencontrée. Entre vous et moi, toutes les personnes qui ont déjà connaissance des tiny house et qui seraient ok sur le principe de vous accueillir, croyez moi, ce sont toutes des personnes en or 😍

Chaque rencontre et contact que j’ai eu depuis le début de cette aventure a été un échange humain de ouf.

Donc n’hésitez pas à les rencontrer, à leur présenter votre projet en direct. C’est toujours mieux que par message – et ça c’est valable dans la vie de tous les jours #dialogue

Faites confiance à votre feeling

Vous connaissez un peu ma personnalité depuis le temps que je vous raconte ma vie de Simone. Ok j’ai des lacunes en organisation #personnenestparfait mais j’ai une bonne excuse – mais siiiiii – je fais plus que confiance au feeling. Mes meilleures vacances sont celles où je n’organise rien. C’est quand je décide d’aller à droite parce la rue est belle plus que tout droit parce que je GPS le dit. C’est quand vous décidez de parler à une personne que vous ne connaissez pas, que vous rencontrez une personnalité attachante… bref quand ma Simone (Marion) m’a parlé de son projet, je n’ai pas réfléchi pendant des semaines (2h après on était au bar en train de refaire notre monde en tiny). Et la bonne nouvelle, c’est que mon chéri est pareil 😍 #love

Je ne vais pas dire que je n’ai jamais eu peur de ne pas trouver de terrain, par contre je me suis toujours dit que je finirai bien par trouver. Chaque opportunité et chaque rencontre vous servira à avancer #positif

Vous pouvez vous dire que c’est compliqué, que la loi fait tout pour que ça soit galère ou cher. Le fait est que de toute façon il y en a de plus en plus de tiny housseurs et qu’il est grand temps d’arrêter de construire à tire-larigo #expressiontoutepourrie

Croyez en vos rêves

J’ai eu quelques remarques dont je me serais bien passée quand j’ai partagé mon annonce sur Facebook. Type « tu crois encore au père Noël ? », « tu cherches un échange humain et tu paies Facebook pour sponsoriser ton annonce » oui monsieur, je paie une publication, parce que comme je l’ai dit plus haut, Facebook reste un moyen de toucher un large public et que je ne connais pas le monde entier pour leur demander individuellement #jassume

A toutes ces personnes qui se permettent d’essayer de casser nos rêves : allez tondre un escargot 🐌 en Laponie ! Sérieusement ! Que vous n’y croyiez pas, c’est une chose. Que vous trouviez cette idée pourrie, ça en est une autre mais merde, n’écrivez pas de commentaire et passez votre chemin. Vous faites sûrement des choses que je ne cautionne pas non plus.

Ça vaudrait presque un article ça aussi tient ! #onaénervélasimone

A vous de jouer

Encore une fois, et j’insiste là dessus, ce n’est pas parce que ça a marché pour nous, que ça marchera tout pareil pour votre recherche. Cela dit, nous avons créé En Tiny Simone pour vous partager nos expériences, alors vraiment si ça peut aider certains d’entre vous #inchallah

Et maintenant que nous sommes installés, je vous annonce que nous serions ravis, Simon et moi même de vous rencontrer autour d’un café ☕😍

Dans les premiers mois de notre projet, Simone et moi allons régulièrement rencontrer des tiny houseurs dans le coin. Je sais à quel point ces échanges ont été intéressants et m’ont aidée dans cette aventure. Vous rendre la pareille serait un véritable plaisir.

Alors on se rencontre quand ?

 

 Simone (Alexia)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *