#33 – (Dé)confinement en tiny (ou pas)

Voilà une période que nous n’aurions jamais penser vivre. Obligé de rester chez soi, sans voir personne d’autre que les personnes sous le même toit que nous. Beaucoup d’entre vous me posent la même question : « alors le confinement dans une tiny ? » Eh bien non – loupé ! Je n’y étais pas ! 🙈

Confinement

Quand nous avons appris la nouvelle du confinement, nous venions de passer notre seule et unique semaine entière en tiny avec mon chéri. Avant ça, j’avais fait une semaine seule… et… et c’est tout !!! 😱

Je vous avoue la nouvelle a été un peu dure à encaisser. Moi qui a tant attendu ma tiny pendant 1 an, me voilà avec l’interdiction d’y vivre #lenfer mais je vous avoue aussi (oui ce soir je vous avoue tout) que j’étais plus préoccupée par mon entreprise que par ma propre vie.

Du coup, j’étais où ? Dans le Finistère, confinée avec mon chéri(chou) 😍 dans notre deuxième chez nous, qui plus est, une maison avec un big potager et un big #doublebig jardin – ce qui était loin d’être désagréable avec 2 enfants une semaine sur 2.

Pas de regret #1 : le télétravail

Il faut se le dire, le confinement dans ma tiny aurait été bien compliqué pour ma vie professionnelle. Pour la simple et bonne raison, télétravail oblige, j’avais ramené mon iMac du bureau… iMac 1 – tiny 0
A part le mettre sur la table, en plein milieu de ma tiny (et ne plus pouvoir manger ou cuisiner), je ne vois pas où j’aurai pu le mettre. J’aurai peut-être fait preuve d’imagination et créé un «bureau» en bois sur ma mezzanine mais ça me semble assez périlleux quand même…

En parlant télétravail, grâce au confinement, je me suis rendue compte que je pouvais le faire beaucoup plus souvent (mais cette phrase ne sert à rien car en vrai j’aime trop aller à mon bureau et voir mes collègues) #jedivague

Pas de regret #2 : le potager 🥕

A peine installés en tiny, nous n’avons pas encore imaginé de potager et pour tout vous dire, ayant déjà largement de quoi faire dans le Finistère, on ne pense pas en faire un ici.  Et dieu sait que je me suis créé une passion pour notre potager pendant le confinement !

Pas de regret #3 : le yoga

Le yoga 🧘‍ ! Et oui pour une fois, j’avais le temps j’ai pris le temps de faire des séances de yoga en visio. Certes quelques séances auraient pu être pratiquées en extérieur, mais cela dit, à 8h du matin, ce n’était pas toujours les grandes chaleurs ! Je ne l’ai pas encore testé mais pratiquer le yoga dans une tiny me laisse bien perplexe 🤔

Pas de regret #4 : la campagne 🍃

J’ai la chance d’avoir le même cadre de vie en Bretagne dans ma tiny, qu’en maison dans le Finistère. Nous avons donc pu passer le confinement au calme, à tenter plein d’expériences et en pouvant se changer régulièrement les idées (des devoirs) grâce à la nature qui nous entoure.

Déconfinement mon amour

Le jour où nous avons pu revenir dans notre tiny a été un véritable bonheur. J’ai eu l’impression de vivre pour la seconde fois la découverte de la vie en tiny (ce n’est pas donné à tout le monde déjà une fois alors deux !)

Tout le bonheur de ma première semaine en encore plus mieux ! Mes affaires y étaient déjà installées, tout cocoon, tout moumoutou, tout comme je les avais laissées. Comme nous n’étions censés revenir qu’une semaine plus tard, pas de mauvaise surprise dans le frigo ou dans les poubelles.

L’odeur du bois me rend toute chose chaque semaine où je reviens dans ma tiny alors vous imaginez après 2 mois de confinement ! #paroledenezbouché

Pour rendre l’utile à l’agréable, ma tiny a servi à ma propriétaire pour travailler également. Elle a donc été aérée régulièrement et a eu un peu de vie pendant mon absence. En sauvant une de mes plantes au passage #merci

Finalement je prends conscience, en écrivant ces lignes, que ce confinement me permet d’encore plus apprécier ce que j’ai. Ne dit-on pas qu’ « on ne se rend compte de l’importance des choses qu’après les avoir perdues » ou en avoir été privé pendant 2 mois pour notre cas ! 😍

 Simone (Alexia)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *