#37 – Mes 3 kifs en tiny house đŸ„°

Il y a 1 an que j’ai vu mon rĂȘve le plus ambitieux de ma vie se rĂ©aliser. Et oui, nous venons de passer le cap de nos 365 jours Ă  vivre avec le nouveau mode de vie que nous offre notre tiny house. L’occasion de faire un petit point sur nos 3 kifs de vivre dans cette petite maison en bois  😍

1 an et si peu de temps dans notre tinyÂ đŸ€·â€â™€ïž

Il faut se l’avouer, cette annĂ©e a Ă©tĂ© bien diffĂ©rente de ce que j’avais imaginĂ© Ă  la naissance de ce projet. Non non pas de panique, ce n’est pas ce mode de vie qui n’est pas Ă  la hauteur de notre attente, loin de lĂ  ! Mais plutĂŽt l’arrivĂ©e de ce virus #CovidÂ đŸ˜·Â qui nous a valu des confinements Ă  rĂ©pĂ©tition – et qui dit confinement dit aussi tĂ©lĂ©travail et pas de dĂ©placement (on ne vous apprend rien) 😭 Nous avons donc vĂ©cu cette pĂ©riode, dans notre maison, avec plus d’espace et surtout proches des enfants.

Pour faire simple, notre vie en tiny house se rĂ©sume Ă  1 mois Ă  notre installation en fĂ©vrier – bim bam boum : mars = 1er confinement – on ajoute 6 mois entre les 2 confinements.
Ce qui nous fait 7 mois, le tout partagé à mi-temps entre notre vie de parents dans le FinistĂšre – soit 210 jours/2 = 105 jours (Ă  quelques jours prĂšs 😅). Bref, pas besoin d’ĂȘtre prof’ de maths pour comprendre que ça fait 3.5/12 mois.

Alors autant vous dire que oui, ces jours sont passĂ©s vite, mais le bonheur de ce mode de vie n’en est pas moindre et j’en profite donc pour vous prĂ©senter mes 3 plus gros kifs #AccrochezVousÂ â€ïžđŸ§ĄđŸ’›

đŸšŸÂ Number one : Les toilettes sĂšches

Avec la beautĂ© et le bien-ĂȘtre que nous procure cet habitat, je dĂ©clare haut et fort que mon kif N°1 est de ne pas tirer la chasse d’eau des toilettes ! Ahah vous ne vous attendiez pas Ă  celle-ci hein ?Â đŸ€Ł
Je vous vois venir « Elle dit ça pour nous faire plaisir… » Non non et non ! Ce blog est destinĂ© Ă  vous partager notre expĂ©rience pas Ă  faire plaisir aux personnes qui le lisent. Et croyez le ou non, j’en suis la premiĂšre surprise.

Je ne connais pas de geste Ă©cologique plus satisfaisant que de ne pas tirer la chasse d’eau (potable rappelons le 💩) et pourtant si facile.

A l’heure oĂč nombreux d’entre-nous ont rĂ©ussi Ă  bannir les bouteilles d’eau de leur quotidien, les chasses d’eau de nos toilettes sont pourtant l’Ă©quivalent de 3 Ă  10 bouteilles de 1 litreÂ đŸ˜±Â soit en moyenne un pack de 6 Ă  chaque fois que vous tirez la chasse #aĂŻe la prise de conscience qui fait mal
Bien entendu, je ne suis pas lĂ  pour vous faire culpabiliser, et j’avoue moi mĂȘme que je ne vais pas encore dans la nature 🌳 quand je suis chez des gens 😅 et pour tout vous dire, notre deuxiĂšme chez nous ne comporte pas de toilette sĂšche non plus mais nous avons mis une bouteille remplie de cailloux dans le rĂ©servoir pour rĂ©duire la masse d’eau Ă  utiliser. Petit conseil pratique et nous ne voyons pas du tout la diffĂ©rence.

Oui mais ça doit sentir ?Â đŸ€ąÂ Kenini !
Venez dans notre tiny quand vous voulez. Vous y sentirez le bois, la bonne odeur d’un plat en train de mijoter, une bougie allumĂ©e mais surement pas l’odeur de ce qu’il y a dans nos toilettes. Si chaque passage au petit coin est bien recouvert de sciure, il n’y aura aucun problĂšme d’odeur.

Oui mais faut les vider ? đŸ€ąÂ Off course ! (sinon oui, Ă  un moment donnĂ©, ça va sentir)
Hey vous savez quoi, on n’est pas en sucre ! Tout ce qui ce trouve dans ce sceau, est produit par vous mĂȘme. Pas de quoi en faire tout un foin 😉

🌞 Number two : Les rĂ©veils 

Imaginez, le soleil qui commence Ă  pointer le bout de son nez, les oiseaux qui chantent dĂ©jĂ  faisant parfois des bruits Ă  se demander de quel pays ils viennent, le tout alors que vous ĂȘtes encore sous la couette. Pas mal non ? VoilĂ  le premier moment de votre journĂ©e qui vous rĂ©veille en douceur tous les matinsÂ đŸ„°Â Quoi de mieux pour bien commencer la journĂ©e (et encore plus si mon chĂ©ri est Ă  cĂŽtĂ©).

Qui dit tiny, dit (en gĂ©nĂ©ral) terrain de campagne, isolĂ© de toutes habitations. Nous avons pourtant la mĂȘme chose dans le FinistĂšre mais le fait d’ĂȘtre dans un petit espace cocooning, oĂč vous avez juste Ă  tendre le bras pour ouvrir la fenĂȘtre sans sortir de votre couette, ça c’est le kif total 😍

Qu’il soit 5h, 7h ou encore 10h, chaque levĂ© devient un vĂ©ritable spectacle -visuel et sonore- de la nature. C’est pour moi une vraie preuve – et un argument de taille – sur le faible impact environnemental que proposent les tiny house ou tout autre mode de vie lĂ©ger.
Il y a quelques semaines, nous avons dĂ©mĂ©nagĂ© notre tiny sur un nouveau terrain. Nous sommes restĂ©s dormir sur place le soir mĂȘme et dĂšs notre premier rĂ©veil, le lendemain (ouais on aurait pu hiverner mais non), nous avons entendu de nombreux oiseaux autour de nous. Rien que le fait de se dire qu’hier nous n’Ă©tions pas lĂ  et que nous n’avons pas impactĂ© l’Ă©cosystĂšme de ce lieu, c’est magique ! ✹ Comme je pense qu’il n’y a pas la moindre trace de notre passage sur notre ancien terrain quittĂ© il y a 3 mois 😊

🌞 Jamais 2 sans 3 : L’Ă©change humain

Que ça soit aux prĂ©mices de cette idĂ©e folle oĂč nous avons rencontrĂ© beaucoup de tiny houseurs ou aujourd’hui Ă  Ă©changer avec nos propriĂ©taires de terrains, la communautĂ© de ce mode de vie alternative est un concentrĂ© de personnes avec le coeur sur la main.

Dans la vraie vie
Qu’il s’agisse de personnes ayant le projet de vivre en tiny house, des personnes qui le sont dĂ©jĂ , des connaisseurs qui dĂ©couvrent notre mode de vie ou encore toutes ces personnes qui veulent bien nous accueillir sur leur terrain; chaque Ă©change est constructif, humain et bienveillant – oui, oui mĂȘme les contacts de terrain qui n’ont pas abouti.

Nous avons le plaisir de pouvoir accueillir des personnes qui souhaitent voir des tiny pour les aider dans leur projet comme nous avons été accueillies Simone (Marion) et moi lors de nos premier mois de réflexion.

De nos expĂ©riences en recherches de terrain, aujourd’hui nous serions ravis de pouvoir rendre la pareille Ă  des personnes qui cherchent un endroit oĂč poser leur tiny house dans le FinistĂšre (Ă  cotĂ© de QuimperlĂ©). Notre seule contrainte – mais visiblement qui complique bien des choses – est « sans animaux » car nous avons dĂ©jĂ  2 chiens (pourtant trĂšs gentils) qui n’aiment pas les autres animaux 😬 #annonce #propositionterrain #aprendreoualaisser

Sur le web
Grùce à ce blog, je reçois de nombreux messages de personnes qui me remercient de partager mon expérience et mes (més)aventures.
Je participe au maximum aux échanges, interrogations et coups de gueule que peuvent avoir certains internautes sur les réseaux sociaux et les groupes/pages dédiés aux tiny house.

Une aura magique
Bref, je pense qu’il y a avoir une vraie bonne alchimie, une aura magique ✹ composĂ©e de bienveillance, de sensibilitĂ© Ă©cologie et de partage – que dĂ©gage la communautĂ© des tiny housseurs et que j’aime cotoyer et entretenir en faisant tous les jours de mon mieux.

 

 Simone (Alexia)

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *